Résoudre le grand dilemme du coût du Cloud : identifier les options de maîtrise des coûts

5


7

Pour tirer pleinement parti des avantages de cette technologie évolutive, les entreprises modernes doivent adopter une approche dynamique et flexible du Cloud Computing.

Les coûts évoluent au rythme du déploiement des Clouds hybrides. Même si elles connaissent bien les avantages qu’auront toujours à offrir les services Cloud, les entreprises doivent adopter une nouvelle approche pour s’assurer que les coûts restent sous contrôle et que le retour sur investissement est tangible.

La complexité des infrastructures s’est envolée avec la hausse des dépenses en services Cloud. Malheureusement, complexité rime avec coût. Ainsi, de nombreuses entreprises envisagent aujourd’hui de se tourner vers un déploiement Cloud complet en vue de rationaliser ces services.

Qui plus est, certaines technologies comme la 5G, l’IoT, l’Edge Computing et l’IA commencent à affecter foncièrement les processus métier et les services orientés clients. À l’heure où ces technologies intègrent toutes une composante Cloud, la maîtrise des coûts a gagné en importance.

Pour Bart Mellenbergh, EMEA Director, Customer-Centric Cloud and Containers chez Dell Technologies, « la complexité des infrastructures IT peut être contournée en adoptant des infrastructures modernes hyperconvergées ».

Et d’ajouter, « les prestataires de services Cloud proposent aujourd’hui des infrastructures sur site entièrement gérées qui abolissent cette complexité ».

Des facteurs jumelés

En tant que facteurs jumelés qui alimentent la réorientation de l’entreprise, la réduction des coûts et l’amélioration de l’efficacité s’inscrivent au cœur des feuilles de route des transformations numériques.

En parallèle, le remplacement d’un modèle de dépenses en capital (CAPEX) par un modèle de dépenses opérationnelles (OPEX) s’impose comme une tendance nette qui ne peut que s’accélérer.

À l’heure de basculer dans la décennie des données, les entreprises doivent impérativement disposer d’infrastructures IT sous-jacentes capables d’utiliser une analytique pertinente et exploitable pour se développer.

L’adoption d’une approche multicloud hybride s’est avérée constituer une stratégie optimale pour assurer des services fiables, sécurisés et rentables. La phase de développement suivante consiste à accélérer l’adoption de la Consommation Cloud as-a-service (CCaaS) comme nouveau modèle afin de prendre intégralement en charge les processus métier axés sur les données.

Ces statistiques en disent long sur la volonté des entreprises de ratifier leur infrastructure Cloud pour se préparer à être dynamiques et agiles, capables de répondre à toutes les demandes de leurs clients.

À l’heure où les entreprises optent pour une planification en amont, dans quelle mesure doivent-elles identifier et maîtriser le coût des services Cloud ?

Pour Bart Mellenbergh, l’approche hybride va s’imposer.

Il déclare : « Si les entreprises doivent retenir une leçon de la pandémie, c’est que le coût de l’utilisation du Cloud public doit être scrupuleusement suivi, contrôlé et anticipé. Ce défi est toujours d’actualité ».

Pour lui, il est nécessaire de déployer des plates-formes de Cloud hybride capables de fournir des informations exploitables et d’offrir un large choix en matière d’emplacement, de calendrier, de processus, de technologie et de plate-forme.

Bart Mellenbergh précise qu’il est essentiel d’optimiser la Consommation Cloud as-a-service (CCaaS) en matière de coût, mais surtout de performance, de protection, de sécurité, de conformité et de nombreux autres facteurs.

Pour Rory Choudhuri, Solutions Marketing Director, VMware, EMEA, l’utilisation de données pour se concentrer sur les déploiements Cloud peut s’accompagner d’avantages économiques notables.

Selon lui, « les entreprises peuvent intégrer l’approche de CCaaS à la planification stratégique de la gestion des données en identifiant les coûts en amont et en systématisant leur mesure ».

Et d’ajouter, « cela leur permet de déterminer le taux de variation de leurs services et de prédire activement leurs coûts, pour des budgets plus justes. Mais pas seulement : ils peuvent également optimiser leurs environnements et économiser de l’argent au profit de services additionnels supplémentaires ».

Une consommation dynamique

À l’heure où les entreprises cherchent à rationaliser leurs coûts, la transition vers des modèles d’abonnement ne cesse de s’accélérer. L’utilisation d’une infrastructure et d’une plate-forme as-a-service (IaaS et PaaS) combinée au déploiement d’outils SaaS génériques dans l’ensemble de l’environnement Cloud hybride de la société afin de concevoir les systèmes dont elle a besoin est désormais monnaie courante.

En basculant vers une approche Anything as-a-service (Xaas), les entreprises se libèrent des CAPEX au profit des OPEX, ce qui simplifie les modèles de déploiement IT. Cela ouvre une nouvelle ère de services Cloud rentables qui pourraient signifier une réduction moyenne des coûts de 39 %, soit 1,5 million de dollars par an.

Bart Mellenbergh décrit en quoi le XaaS s’inscrit comme une nouvelle approche destinée à révolutionner le déploiement des services Cloud, en passe de devenir une infrastructure adaptée qui assure un retour sur investissement supérieur en continu.

« Le secteur révèle que nous avons basculé dans la décennie des données. Notre capacité à créer des services au plus près du point d’origine des données constitue une composante essentielle de toute stratégie de société. »

Pour Bart Mellenbergh, la consommation du Cloud public devrait augmenter dans les prochaines années, même si le secteur semble se tourner vers une utilisation optimisée du Cloud hybride et du multicloud.

Bart Mellenbergh conclut en ces termes : « De nos jours, la CCaaS est souvent envisagée après-coup et parfois sous un mauvais angle, la réduction des coûts (parfois effective) s’inscrivant alors comme facteur prépondérant. L’adoption de la CCaaS, en particulier dans le cadre d’une stratégie de Cloud hybride, confère un avantage stratégique fonctionnel aux sociétés, mais il convient de l’envisager dans ce contexte ».

Seules les entreprises les plus agiles qui utilisent l’infrastructure et les ressources IT comme un ensemble intégré pourront prendre les commandes de leur secteur ou marché. Mais la prolifération des services Cloud s’est également traduite par l’apparition de modèles de tarification disparates.

Chez VMware, Rory Choudhuri précise que seule une visibilité parfaite sur les coûts du Cloud permet aux entreprises de réaliser les économies qu’elles désirent.

Ces nombreux modèles de tarification peuvent souvent prêter à confusion. En adoptant une approche de CCaaS, les entreprises peuvent reprendre le contrôle de leurs infrastructures Cloud et en faire de nouveau une composante intégrée rentable de leur planification stratégique.

En savoir plus sur les plates-formes et les solutions intégrées Dell et VMware.