Vivre en périphérie : 5 nouvelles tendances pour la prochaine conquête IT

5


5

Difficile d’engager de nos jours une conversation technologique sans toucher du doigt le concept de l’Edge Computing. Le terme s’est fait une place dans le vocabulaire des DSI, des fournisseurs de technologies et des prestataires de services.

Il apparaît régulièrement à l’ordre du jour des conférences sectorielles, des sites Web de produits et des plans de stratégie d’entreprise. Son niveau d’intérêt égale celui d’autres technologies à la demande, comme la 5G, l’Internet of Things (IoT) et l’IA.

L’IDC (International Data Corporation) suit ce marché de très près. Les dépenses mondiales pour l’Edge Computing devraient atteindre les 176 milliards de dollars en 2022, soit une hausse de 14,8 % par rapport à 2021.

Selon le Worldwide Edge Spending Guide de l’IDC, l’investissement des entreprises et des prestataires de services pour les solutions de périphérie (matériels, logiciels, services) devrait suivre ce rythme de croissance jusqu’en 2025, atteignant alors les quelques 274 milliards de dollars.

Pour mieux comprendre cet intérêt particulier pour l’Edge Computing, vous devez vous pencher sur la mégatendance qui l’a précédé. L’avènement du Cloud Computing a profondément affecté la façon dont les entreprises achetaient et géraient leurs technologies.

Mais il s’est aussi accompagné d’une nouvelle vision de la conception et de l’évolutivité des applications. Soudainement, il semblait que tout, et absolument tout, devait basculer vers un datacenter Cloud.

Cela n’a pourtant pas été le cas, puisque certaines charges applicatives n’ont jamais migré vers le Cloud. Selon l’enquête globale IaaS View 2021 d’IDC, 61 % des acheteurs d’Internet as-a-service Cloud ont déplacé leurs charges applicatives hors du Cloud public.

Limites

Cela reflète certaines des limitations inhérentes aux solutions de Cloud public. Ainsi, la latence de réseau entre un point de terminaison et un datacenter Cloud peut-être démesurée pour les applications en temps réel où chaque milliseconde compte.

Les réglementations ou les politiques de gouvernance d’entreprise peuvent dicter l’emplacement sur lequel les données sensibles doivent être transmises ou stockées. En outre, l’entreprise est confrontée à un problème de résilience en matière de continuité d’activité si le Cloud ou le réseau de connexion devient subitement indisponible.

En tant que composante complémentaire des infrastructures Cloud et datacenter, l’Edge Computing permet d’éliminer ces limitations. Cet élément déterminant des stratégies de transformation numérique utilise les données sur le terrain pour automatiser les opérations, créer des expériences clients enrichies et lancer de nouveaux produits et services.

Voici les cinq nouvelles tendances identifiées par l’enquête globale Edge View 2022 d’IDC :

  1. La périphérie s’inscrit comme une initiative stratégique. 72 % des personnes interrogées utilisent la technologie de périphérie pour créer des modèles économiques évolutifs, 70 % d’entre elles espérant s’assurer une rentabilité immédiate. Face à l’augmentation du nombre de données générées en périphérie, les entreprises souhaitent identifier les modes d’utilisation qui leur permettront de se distinguer et de s’assurer un avantage concurrentiel.
  2. Les sites de déploiement en périphérie offrent une diversité titanesque. Bien que la périphérie soit souvent évoquée au singulier, elle englobe les bureaux distants et les filiales (ROBO) aussi bien que les sites sectoriels spécifiques, comme les usines, les entrepôts et les boutiques. Cette diversité s’accompagne généralement d’exigences matérielles distinctes, comme la conception renforcée ou les formats spécifiques.
  3. La périphérie valorise le rôle de l’IT. Là où l’adoption du Cloud a renforcé la visibilité des développeurs pour les décisions technologiques, la nature physique des infrastructures en périphérie replace la gestion informatique au cœur de l’action, avec une influence presque trois fois supérieure à celle des autres sphères fonctionnelles. Cela illustre l’importance des compétences en matière de gestion distante multisite.
  4. La périphérie se doit d’être cohérente avec les environnements Cloud et datacenter. Par nature personnalisés, les premiers déploiements en périphérie exigeaient d’importants niveaux de personnalisation et d’intégration aux autres systèmes. Aujourd’hui, les organisations sélectionnent des solutions de périphérie en fonction de leur interopérabilité avec les infrastructures en place et de leur flexibilité de déploiement au sein d’environnements multiples.
  5. Les OEM d’infrastructure sont la première source de solutions de périphérie. Questionnées sur l’origine des solutions de périphérie de leur organisation, les personnes interrogées ont désigné les OEM d’infrastructure comme source privilégiée. À l’heure où le marché de l’Edge Computing voit déferler de nouveaux acteurs, les antécédents et la réputation des OEM IT apparaissent comme essentiels pour les applications stratégiques.

De bien des façons, l’Edge Computing s’inscrit comme le chaînon manquant de nombreux cas d’utilisation, comme la maintenance prédictive rattachée à la production, et de nombreux autres secteurs qui exploitent des ressources qui, bien que coûteuses, génèrent du chiffre d’affaires, et pour lesquels l’optimisation du temps d’activité constitue un indicateur clé.

Ces sociétés ont investi dans l’IoT pour recueillir encore plus de données auprès des équipements connectés, utilisant l’apprentissage automatique et l’IA dans le Cloud pour accroître leur visibilité. Cependant, leur capacité n’était pas suffisante pour appliquer facilement ces informations sur le terrain. Intégrer des modèles d’analytique aux locaux permet d’automatiser une telle intelligence et de réduire les interruptions de service non planifiées.

De même, l’investissement dans les solutions de périphérie a profondément révolutionné le secteur de la vente au détail. Une boutique moderne est synonyme de technologie et comporte des terminaux de point de vente, une signalisation numérique et des systèmes de suivi des stocks.

Elle est également le lieu d’une utilisation accrue des caméras vidéo et d’une analytique visuelle au profit des expériences d’achat personnalisées et de la prévention des pertes. L’infrastructure de périphérie constitue le ciment qui lie toutes ces technologies. Elle s’inscrit comme un point d’agrégation qui permet aux applications de partager les données en local pour une prise de décisions plus rapide et plus précise.

La périphérie apparaît comme la prochaine conquête IT qui repose sur les efforts de modernisation antérieurs pour déployer les infrastructures Cloud et datacenter vers de nouveaux sites, alimentant ainsi la prochaine vague d’innovations.

À l’heure où les entreprises élaborent les stratégies de gestion de ces environnements distribués, Dell Technologies et VMware s’attachent à proposer des infrastructures, des opérations et des services clients unifiés qui s’étendent sur les Clouds privés, les Clouds publics et la périphérie. Pour en savoir plus, cliquez ici.

À propos de l’auteur

Dave McCarthy est Research Director du groupe IDC Infrastructure Systems, Platforms and Technologies dédié au programme Edge Strategies.